Cheveux qui ne poussent plus – Que faire


Vous êtes en quête de cheveux longs ou tout simplement d’un peu plus de longueurs ? Vous luttez pour avoir les cheveux qui dépassent la nuque ou qui atteignent les épaules ? Vous êtes focalisés sur la pousse, c’est devenu votre obsession ? Mais rien à faire, vos cheveux ne veulent pas s’allonger davantage ! Votre constat est le suivant : « Mes cheveux ne poussent pas ou plus ? »

alt="cheveux qui ne poussent plus"

Des cheveux longs sont-ils à la portée de tous ?

Avant tout, sachez que si vous n’êtes pas chauve, c’est que vos cheveux poussent. Néanmoins, d’un individu à l’autre, et suivant le type de cheveux (africain, européen, asiatique) la vitesse de pousse est variable. En effet, nous n’avons pas tous les mêmes prédispositions. Ainsi, notre patrimoine génétique conditionne, en partie, la vitesse de pousse de nos cheveux et la longueur « maximale » qu’ils peuvent atteindre.

Donc, des cheveux longs sont-ils à la portée de tous ? La réponse est non. Avoir des cheveux jusqu’en bas du dos n’est pas accessible à tous.

Quelles explications ?

Le patrimoine génétique détermine le cycle de pousse (appelé phase Anagène) de chaque individu. Pour mémoire, le cycle du cheveu est composé de 3 phases. La phase Anagène (phase de pousse) qui dure de 2 à 5 ans ; La phase Catagène (le cheveu cesse d’évoluer et arrête de pousser) qui dure environ 3 semaines; La phase Télogène (le cheveux est en fin de vie. Il tombe et il est remplacé par un autre). Une fois le cycle terminé, un autre cycle redémarre et ainsi de suite.

Nous pouvons donc en déduire qu’une personne qui a les cheveux longs à un cycle de pousse long ; Et à l’inverse une personne qui à les cheveux courts, un cycle de pousse court. Par conséquent, cette deuxième personne aura plus de mal à faire pousser ses cheveux. En d’autres termes, une personne dont la phase de pousse est de 2 ans, ne peut espérer avoir des cheveux jusqu’aux fesses.

Avant de capituler et de faire trop vite le constat que vos cheveux ne poussent plus, l’enjeu va être de révéler votre « capital longueur » (vitesse de pousse et longueur maximale).
Afin d’optimiser ce « capital longueur », mettez toutes les possibilités de votre côté afin de mesurer votre « potentiel pousse ».
Ainsi, il faut s’interroger sur la mise en application des bonnes pratiques. Est-ce que je fais ce qu’il faut pour entretenir mes cheveux et maximiser cette pousse ?
Pour ma part, auparavant, je ne faisais pas ce qu’il fallait. Je ne réalisais pas les soins adaptés à mon type de cheveux. Et, ces derniers dépassaient difficilement mes omoplates (cf : Evolution capillaire – expérience et conseil). Je ne pouvais donc pas m’apercevoir du « potentiel pousse » dont je disposais.

Existe-t-il des solutions pour avoir les cheveux longs ou plus longs ?

Quelle est la meilleure solution ?

Nous avons vu que la longueur des cheveux dépend de la durée de la phase Anagène. La meilleure façon de faire la différence, et ainsi booster la pousse (cf : Booster et favoriser la pousse des cheveux crépus : 10 points clés), sera d’adopter une alimentation saine et équilibrée (cf : Pousse des cheveux – Top 5 des aliments à consommer), de boire de l’eau (cf : Hydrater ses cheveux crépus, frisés : La meilleure technique)

Y’a t-il d’autres pratiques à mettre en oeuvre ?

Concernant d’autres bonnes pratiques à mettre en oeuvre, il s’agit, de ne pas agresser le cheveu et faire en sorte qu’il ne se casse pas, on peut citer :

Revoir sa routine capillaire. En effet, elle doit être adaptée au type de cheveux. Et, faire attention aux compositions des produits que vous utilisez (cf : Meilleures marques cosmétiques cheveux crépus). Evidemment, si les composants sont agressifs ou occlusifs, à terme, vos cheveux s’abimeront. Donc, cela freinera la rétention de la longueur (cf : Pousse des cheveux : 10 astuces anti casse).

Puis, évitez les traitements chimiques (défrisages, colorations…) car ces procédés altèrent et endommagent la fibre capillaire. Attention également aux lissages brésiliens.

Ensuite, pratiquez la « low manipulation ». Afin de ne pas abimer les cuticules, manipulez vos cheveux le moins possible. Pour mettre en pratique cette consigne, faites des coiffures protectrices (pas trop serrées et de préférence avec vos cheveux naturels), ne démêlez pas vos cheveux tous les jours et privilégiez vos doigts.

Protégez vos longueurs et pointes des agressions extérieures (vent, froid…). Et, empêchez le frottement des cheveux sur les vêtements (faites des coiffures relevées : Queue de cheval, chignon… Pas trop serrés). Dormez avec un foulard en soie ou en satin sur la tête, ou utilisez une taie d’oreiller des mêmes matières.

Et, faites des soins hydratants, protéinés (cf : Soin sans rinçage – Vaporisateur d’eau ou lait capillaire) et nourrissez vos longueurs et pointes.

Autre point, limitez l’utilisation de la chaleur.

N’oubliez pas de faire des massages du cuir chevelu.

Enfin, ne coupez pas vos cheveux si les pointes ne sont pas abimées.

Ce qu’il faut retenir

En conclusion, les agressions chimiques, mauvaises manipulations, soins inadaptés, mauvaises habitudes de coiffage… sont autant de facteurs qui engendre la casse ou la chute prématurée des cheveux ; Et ne permettent pas aux cheveux de terminer leur cycle. Par conséquent, si vous voulez mesurer la capacité de vos cheveux à avoir plus de longueur, il est indispensable de leur permettre de vivre un cycle complet (2 à 5 ans). Ceci, en adoptant d’adopter les bonnes pratiques citées précédemment.

Source : wikipedia.org




9 commentaires à propos de “Cheveux qui ne poussent plus – Que faire

  1. Combien de jour par semaine faut il faire un shampoing ? Cela dépend il de l eau. Je regarde par exemple aux Antilles l eau est moins calcaire. Donc est ce que le shampoing est une question d eau ou de calcaire pour le lavage au quotidien ?

  2. @ Patricia OLIVIER
    L’eau est un des facteurs à prendre en compte dans la fréquence des shampoings. Trop d’eau n’est pas bon pour les cheveux. Quant au calcaire, il rend les cheveux ternes et secs. Une astuce : Du vinaigre de cidre dans 1L d’eau. A utiliser comme dernière eau de rinçage. Tu peux retrouver tout cela dans l’article sur les cheveux ternes : (http://e-draconseil.fr/cheveux-ternes-comment-donner-de-la-brillance/)

    Mais être dans un endroit où il y a, comme tu le disais aux Antilles, moins de calcaire, ne signifie pas que l’on puisse se laver les cheveux plus souvent. La fréquence de lavage est également déterminée par d’autres facteurs, comme le type de cheveux.
    Pour tes cheveux ( que je connais 😉 ), je te conseillerai de ne pas aller au-delà d’une fois par semaine. Il y a beaucoup d’autres choses à savoir sur le sujet. Promis, je réalise prochainement un article. Et merci pour cette question pertinente 😉

    • Merci beaucoup. J ai limité à deux fois par semaine et tout dépend des nuits que j ai faite au travail. En ce moment vu mon état le lavage sera nettement réduit. Bises

  3. Merci pour cet article très intéressant. J’ai appris des mots très techniques que je ne connaissais pas. Je ne sais pas si tu as déjà écrit sur le sujet mais as-tu des conseils pour avoir plus de volume dans nos cheveux? Merci

    • @ sofia
      Je te remercie pour ce retour. Contente que cet article ait pu te faire découvrir quelques notions. Quant au volume, et notamment à propos de la question : Comment en avoir plus ? Tu tombe à pic. Ce sujet est prévu très prochainement au programme. Je ne manquerai pas de t’avertir de la publication de cet article. Merci pour cette question pertinente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*